Alexandre de Juziers, secrétaire général de l’Union de la Droite Patriote depuis le congrès de Brest des 18,19 et 20 juin 2001

 Union de la Droite Patriote

L’Union de la Droite Patriote, pour faire quoi ?

L’Union de la Droite Patriote: pour apporter à la vie politique française les idées nationales, radicales et les traditions bonapartistes qu’il entend incarner autour des valeurs fondamentales de la Patrie. L’Union de la Droite Patriote est un mouvement jeune et responsable qui entend au moyen de ce blog promouvoir ses idées et sa philosophie politique auprès des Françaises et des Français, de toutes celles et de tous ceux qui ont aujourd’hui la nationalité française. Les blogs politiques nous classent dans les divers-droite et celles et ceux qui connaissent l’Union de la Droite Patriote savent qu’il regroupe des personnes que l’on qualifie d’Indépendants et Patriotes.

Créé au cours de l’été 2001, l’Union de la Droite Patriote a attendu la fin de l’hiver 2005 pour mettre en place son organisation de jeunesses, et le printemps 2006 pour se rapprocher de la Nouvelle droite… pourquoi?

Parce qu’il fallait le temps à l’Union de la Droite Patriote pour s’organiser, se structurer. Une organisation de jeunesses telle que les Jeunesses Patriotes m’est très vite apparue nécessaire pour faire progresser les idées du parti en ma Bretagne natale et dans les contrées avoisinantes, non seulement en région Centre, puisque c’est en Indre-et-Loire, tout près du château d’Azay-le-Rideau, qu’a eu lieu la première réunion du Cercle responsable des Jeunesses Patriotes, dans le cadre du 6° Congès d’Azay-le-Rideau de l’Union de la Droite Patriote, le 1° janvier 2007, soit il n’y a même pas six mois. Quant au rapprochement avec le G.R.E.C.E d’Alain de Benoist, il ne date pas d’hier et ses idées sont aussi les notres.

Dix semaines avant le premier tour des élections présidentielles, nous vous interrogions dans nos mêmes murs de la cité bretonne et vous ne faisiez qu’une simple allusion à ces élections. Vous n’avez pas donné de consigne de vote ?

Pas du tout en effet: je pense que nos adhérents et sympathisants sont libres de leur choix et votent comme ils l’entendent. D’ailleurs, alors que le taux d’abstention n’aura été que de 15% au premier tour du 22 avril 2007, il est intéressant de remarquer qu’un Indépendant Patriote sur trois n’a pas voté. L’Union de la Droite Patriote ne présentait pas de candidat, en effet. Créé au cours de l’année 2001, il ne risquait pas d’en proposer non plus en avril et mai 2002. Pour l’heure, je crois que beaucoup de petites formations politiques comme la notre ont fait parler de leur candidat aux présidentielles au moins six mois avant le scrutin, et puis quand il a fallu apporter les cinq cents signatures d’élus locaux au Conseil constitutionnel, il n’y a plus eu que douze candidats. Je pense qu’il n’est pas louable pour la démocratie en France que l’on fasse tant de communiqués de presse ou de sondages pour des petits " candidats fantômes " qui se retrouvent en définitive absents de cette consultation électorale. C’est la raison pour laquelle les Indépendants Patriotes  n’ont à aucun moment envisagé de présenter un candidat ou une candidate aux élections présidentielles de 2007. A fortiori, je ne vois donc pas pourquoi l’Union de la Droite Patriote  aurait soutenu un candidat plutôt qu’un autre. Cela n’aurait pas été logique dans le cadre de l’expérience de démocratie participative que représente l’Union de la Droite Patriote.

L’Union de la Droite Patriote: depuis 2001, et pour longtemps encore ?

Je l’espère. Je le pense en tout cas. Il n’y a aucune raison que nous cessions notre activité permanente de démocratie participative, surtout qu’elle est nationale. Nous ne renoncerons pas non plus à notre activité politique, militante, sur le terrain, à Brest, en Bretagne et dans les contrées avoisinantes. Au cours du mois de janvier 2010, l’Union de la Droite Patriote se réunira pour la neuvième fois consécutive, cette fois ci à Cambrai, afin d’élire son secrétaire général dans le cadre d’un nouveau mandat de quatre ans; le précédent que j’exerce ayant cours de 2005 à 2009. Nos lectrices et lecteurs en seront par ailleurs informés en temps utile: le 4 janvier 2008 doit avoir lieu, à Reims, la deuxième réunion du Cercle responsable des Jeunesses Patriotes dans le cadre du 7° Congrès de Reims de l’Union de la Droite Patriote.


   
7° CONGRES DE REIMS


Un congrès annuel depuis 2001
Un comité directeur élu pour 4 ans depuis 2002
Un secrétaire général élu pour 4 ans depuis 2002
Un président de congrès désigné en son sein par le comité directeur depuis 2007
Une première participation aux élections municipales et cantonales de 2008
Une centaine d’adhérents et militants


 

 

Ce contenu a été publié dans L'Union de la Droite Patriote autour d'Alexandre de Juziers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*